Association polyarthrite rhumatoïde lyon horaires

Ces dernières ont démontré que les hémorragies gastro-intestinales et intracrâniennes étaient chez les nouveaux utilisateurs de Pradaxa par rapport aux nouveaux utilisateurs d’AVK. - Euh, oui …- Imaginons maintenant qu’en vérifiant votre feuille de paie chaque mois, vous vous aperceviez que 10 à 15 % de vos 1/2 heures de travail ne vous soient pas payés, et que vous soyez obligé de vous plaindre auprès de vos employeurs pour leur réclamer votre dû, vous me suivez toujours ?Mais réfléchissez: n'etes vous pas étonnés que ce soient des biologistes qui lancent cette polémique et pas les médecins en charge des patients concernés, c'est bien la première fois que des biologistes s'inquiettent d'un problème lié à un médicament, alors pourquoi donc ?(n Engl j Med 2013 ; 368 : 1272-4)Par ailleurs, si le patient doit cumuler un traitement par aspirine + Pradaxa il a été aussi démontré l’absence d’excès d’hémorragie par rapport aux patients sous aspirine + AVK.Un antidote entre en phase 3 en ce qui concerne le Pradaxa et pourrait être commercialisé d’ici 2015.Le manque à gagner est donc énorme pour nos biologistes qui ont en plus la vie très dure depuis ces dernières années suite à de multiples décotes de leurs actes.Le cabinet est équipé d'un terminal carte bleue (délai de payement automatique de 20 jours, même sur cartes à débit immédiat, ce qui vous permet d'être remboursé avant d'être débité, ici nous avons inventé le tiers payant intelligent avant Marisol....).- Le tiers payant généralisé, c’est épatant, pour les patients comme pour les médecins, n’est-ce pas ! Imaginons même qu’un jour, en raison d’une augmentation très importante du nombre de morts sur les routes, vos employeurs vous disent qu’ils ne vous paieront pas parce que vous n’avez pas rempli les objectifs de prévention de la délinquance routière qui vous étaient assignés : comment qualifieriez-vous ce système de rémunération ? Il y'a quelques mois un syndicat des jeunes biologistes médicaux a semblé faire découvrir à la population qu'un anticoagulant peu faire saigner !Voici les faits scientifiques: Concernant l’absence d’antidote : Aucun anticoagulant n'a d'antidote utile en urgence, les AVK ont bien la vitamine K mais qui fonctionne au bout de 6/12 heures, donc inutile dans le cadre d'une hémorragie aiguë. - …- Enfin, imaginons que vos employeurs vous disent alors qu’ils ne peuvent pas vous régler les sommes dues parce que vos clients n’avaient plus de points sur leur permis de conduire (100% non renouvelé), ou n’étaient pas à jour de leur prime d’assurance auto (CMU échu), et que vous n’étiez donc pas autorisés à leur vendre un véhicule … En prime avec le 1/3 payant:- vous ne saurez plus qui rembourse, la SS va pouvoir se désengager (et vos cotisations sociales, ce que l'on vous prend dans votre salaire brut ne vont pas diminuer) au profit des mutuelles qui vont augmenter, il va falloir souscrire des surcomplémentaires- plus de secret médical vis à vis des mutuelles, et oui: aujourd'hui on assure un risque selon votre âge, demain: un cancer, un infarctus: c'est plus cher !Evidemment cela vous inquiète et c'est là le but de cette polémique lancée par ce syndicat.(Circulation 2013 ; 127 : 634-40)Ils sont chers: Oui ils sont très chers, mais les médecins ne fixent pas les prix, et dans ce tarif il y a l'économie des INR et surtout des hospitalisations pour hémorragies (premier poste de dépense pour effet indésirable médicamenteux), on image que le ministère qui a retardé de 18 mois la sortie de ces traitements il y a deux ans pour des problèmes de prix (alors que ces traitements étaient disponibles en Europe) a fait ses calculs (alors que pendant ce temps là des patients saignaient et mouraient sous AVK...).Des miliions d'euros par ans sont dépensés dans le traitement des hémorragies induites par les AVK. Parceque leur efficacité est très labile (elle varie avec l'alimentation, avec les interactions avec les traitements, avec des maladies intercurentes....) ce qui nécessite une prise de sang (appelée TP ou INR) tous les 15/20 jours et ceci toute la vie du patient.