Regime alimentaire en cas de diverticules du colon

Il peut coexister parfois un tableau de colopathie fonctionnelle avec des douleurs abdominales et/ou des troubles du transit (constipation - diarrhée), mais alors, les diverticules ne sont pas responsables des plaintes.Elle concerne plus d'un tiers des patients âgés de plus de 60 ans et près de la moitié des patients après 90 ans.Le diagnostic de diverticulose est le plus souvent fortuit (diagnostic radiologique au lavement ou au scanner) car ces anomalies sont fréquentes et elles ne produisent le plus souvent aucune plainte.Chaque diverticule constitue une poche où les selles vont pénétrer, stagner et parfois se dessécher en formant un calcul stercoral (ou coprolithe) qui est susceptible de provoquer des érosions traumatiques ou des "bouchons".En fait, seule l'imagerie permet d'affirmer la complication infectieuse de la diverticulose.Un diverticule est une petite hernie de la paroi du côlon .La diverticulose est une anomalie fréquente du gros intestin et sa fréquence augmente avec l'âge.La diverticulite sigmoïdienne a une traduction clinique peu spécifique et associe des douleurs abdominales de la fosse iliaque gauche et/ou de l'hypogastre, de la fièvre, des troubles du transit.Ainsi la diverticulose n'est pas une maladie mais une anomalie anatomique, et ne nécessite donc aucun traitement.Le bilan biologique montre un syndrome inflammatoire (CRP élevée) et infectieux (hyperleucocytose).Le risque de récidive est lié à deux critères : un âge de moins de 50 ans et la sévérité des lésions au scanner.Il est classiquement admis que dans 70% des cas, la diverticulose ne produit aucune gêne alors que dans 30% des cas, elle aura une traduction clinique (appelée diverticulite sigmoïdienne) avec un risque de complications (hémorragie, abcès, perforation et péritonite).La poussée de sigmoïdite peut évoluer vers la régression, exposant à de nouvelles poussées, ou vers la formation d'un abcès péri-sigmoïdien cloisonné donnant un empâtement de la fosse iliaque gauche.Leur siège est généralement situé au niveau du côlon sigmoïde, parfois étendu à tout le cadre colique mais jamais au niveau du rectum .

Plusieurs facteurs semblent favoriser leur survenue tels que l'âge ainsi qu'une alimentation pauvre en fibres.Ni le cliché d'abdomen sans préparation (ASP), ni le lavement ne sont utiles en première intention chez un patient cliniquement suspect de diverticulite. Il permettra d'une part de confirmer le diagnostic en objectivant à la fois des diverticules mais également leurs complications (épaississement de la paroi du colon, modification de la graisse qui entoure le colon, abcès et d'autre part, d'établir la gravité (présence d'un abcès péricolique et/ou présence de d'air ou de produit de contraste en dehors du colon) . Cette complication de la diverticulose pourrait être favorisée par la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.La diverticulose colique est définie par la présence de plusieurs diverticules dont le nombre est très variable.Après un premier épisode de plainte, un tiers des personnes vont récidiver.Il résulte de l'hyperpression intra-luminale favorisée par le faible volume du contenu colique.