Tisane pour perdre du ventre rapidement wow

Face à moi, sur le siège 54, s’installe un homme : le bellâtre du siège 54.On se demande s’il s’est jeté sous le train après avoir lu cet article sur les marchés provençaux, mais au fond de nous, on connait la réponse.A côté du bellâtre, une executive woman blonde semble absorbée par la lecture d’un rapport financier comme si elle s’apprêtait à sauver le pays de la crise, parce que le prochain super-héros Marvel sera probablement un contrôleur de gestion : Excelman.Il tapote alors nerveusement sur son clavier, regarde autour de lui pour savoir si autrui endure la même peine, croise le regard d’un autre nouveau, hébété, mais au fond de lui, il pense que ça va passer. Une goutte de sueur perle sur son front, il est seul avec lui-même, privé de consulter son appli « quel temps fait-il en ce moment » ; obligé de regarder par la fenêtre sur laquelle se reflète son désarroi. TGV magazine, tu le lis uniquement si tu crois plus en rien.Dans le carré de l’autre côté du couloir : une granny, et une pupute cagole d’une vingtaine d’années.Alors il décide de faire comme si tout cela n’était pas traumatisant et se met à feuilleter TGV mag, histoire de faire passer ce qu’il pense être 10 minutes coupé de ses réseaux sociaux, son attractive world, et ses photos d’actrices nues. C’est comme en janvier, quand t’as boulotté tous les chocolats de Noël et qu’il ne te reste que les Pyrénéens.Le nouveau, il grimpe dans le bouzin avec une tête de ravi de la crèche, direct il se colle sur son portable et très exactement 3 minutes plus tard, il réalise qu’il n’a plus d’accès à Internet.Si ça se trouve il a le QI d’un télésiège, mais on s’en fout, il est beau et y a pas d’Internet.Nous, les pros du TGV Avignon-Paris, on ne dégaine notre TGV mag qu’en cas d’incident voyageur, c’est la règle.Je prends souvent le TGV Avignon-Paris ; 2h40 de bonheur ferré, dont 95% en Edge.Il ressemble à un gars échappé d’une pub pour le parfum.Petite quarantaine, brun, grand, musclé mais pas trop, mal rasé, il sent viril et propre et ressemble à un acteur hollywoodien.Mais attention, pas du Brut de Fabergé, du Guerlain.