Recettes régime naturhouse 2014

Le Nouveau Régime Ig est l'aboutissement de décennies de recherches sur la gestion du poids et la satiété, avec à l'origine les travaux des Canadiens Jenkins et Wolever qui ont montré que certains glucides dits "complexes" comme le pain ou la pomme de terre font en réalité monter le sucre sanguin de manière excessive, ce qui est néfaste pour la santé et la ligne.Comme le conseille d'ailleurs l'OMS, on ne devrait plus parler de "glucides complexes", mais s'intéresser à leur influence sur la glycémie. A base d’aliments à index glycémique bas : les glucides doivent représenter entre 40 et 55% de l’apport calorique et viennent en priorité des légumes, légumineuses et tubercules (sauf pomme de terre à consommer avec modération) mais aussi des fruits et oléagineux.Pour celles et ceux qui veulent perdre du poids ou qui veulent maîtriser leur taux d’insuline (risque élevé de maladies comme le diabète de type 2), le régime IG sera d’autant plus efficace si la masse grasse au départ est importante.L’autre partie était astreinte à un régime non limité en calories mais avec des aliments exclusivement à index glycémique bas.Ce régime s'adresse en priorité à ceux qui consomment beaucoup de glucides (plus de 55 % de leur apport calorique) principalement sous forme de pain, pâtes, riz.Cette capacité à élever la glycémie est mesurée grâce à l’index glycémique (IG).Les résultats sont d’autant plus visibles si au départ l’indice de masse corporelle est supérieur à 25 et la masse grasse représente plus de 25% de la masse corporelle.Une partie devait suivre un régime pauvre en graisses et pauvre en calories.Il s'adresse également à celles et ceux qui ont tendance à se jeter sur les sucreries dès qu'ils sont stressés ou angoissés (personnes sensibles à la baisse de sérotonine) et également à ceux qui occasionnellement connaissent des hypoglycémies" dit Elvire Nérin, co-auteur du Nouveau régime IG.En 1994, la première grande étude prouvant l’efficacité du régime IG a été publiée dans l’ par des chercheurs de l’Université d’Orange en Afrique du Sud.Le Nouveau Régime IG consiste en premier lieu à contrôler la qualité des glucides que l’on ingère : ne pas les supprimer mais bien les choisir en fonction de leur capacité à élever le taux de sucre dans le sang après un repas.Au bout de quatre mois, le régime IG a fait perdre significativement du poids aux participants contrairement à ceux qui ont suivi un régime pauvre en graisses (2).Les glucides rapides qui font grimper rapidement et fortement la glycémie ont un IG élevé ( », affirme Jennie Brand Miller de l’Université de Sydney en Australie, l'une des pionnières de cette manière de manger. La durée de chaque palier est variable et dépend du nombre de kilos à perdre.L’index glycémique renseigne sur la qualité d’un glucide.

En 2003, le docteur David Ludwig renouvelle l’expérience avec des adolescents obèses.Le docteur David Ludwig, médecin à l’hôpital pour enfants de Boston décide d’appliquer ce régime à des enfants qui n’arrivent pas à maigrir.Après un an, le régime pauvre en graisses et en calories a fait légèrement baisser l’indice de masse corporelle mais les participants ont perdu plus de muscles que de graisse.Trois mois après le début de l’étude, les personnes qui avaient suivi le régime IG avaient perdu en moyenne 2 kilos de plus que les autres (1) Depuis cette première étude marquante, de nombreuses autres sont venues étoffés ces résultats.Pour l’étude, une partie des volontaires ont suivi un régime à IG bas, l’autre partie un régime pauvre en graisses.